Le reseau Bitcoin est saturé ! Quels sont les risques ?

Pourquoi le réseau Bitcoin est-il saturé ?

Le réseau bitcoin est fait de sorte que le nombre de transactions réalisables dans le monde entier en une journée est limité à environ 300 000 transactions, ce qui correspond à 3,5 transactions/seconde.

Ce qui est peu quand on sait qu’une entreprise comme VISA gère plus de 2000 transactions/seconde.

Ses dernières semaines, le nombre maximal de transactions à été atteint et les transactions en attentes rester bloquer plusieurs jours avant d’être validés ou même n’être jamais validés si les « fees » ne sont pas assez élevées.

Courbe Bitcoin

Le graphique montre le nombre de transactions en attentes de validation ; on voit que d’habitude, les périodes creuse permettent de rattraper le retard dans la validation des transactions, mais ces deux dernières semaines ce n’est plus suffisant et le retard s’accumule
: plus de150 000 transactions sont ce soir en attente de validation, soit une demi-journée de retard.

Qu’elles seront les conséquences à court terme ?

Le système a été implémenté par Satoshi Nakamoto dans le but d’éviter les spams intensifs avec des fees de l’ordre de 0,01 $ par transaction (au cours actuel du marché BTC/$)
Ces derniers mois, le fee nécessaire pour être accepté par les mineurs à énormément augmenté avec les pénuries de place, et il a littéralement DOUBLÉ dans les 2 derniers jours
Il faut maintenant payer quasiment 2 dollars par transactions (420 satoschis/bytes) aux mineurs pour être sur de voir sa transaction validé dans les 10 minutes, et presque 1 dollar (+200 satoschis/bytes) si on veut être simplement sûr qu’elle soit un jour validé.

En réaction, beaucoup de services en lignes utilisant le BTC ont commencés à faire payer des charges supplémentaires à leurs clients, et les services de trading pourraient bientôt faire de même.

Qu’elles seront les conséquences à long terme ?

Les mineurs, les utilisateurs et les développeurs se réfléchissent actuellement sur la solution à adopter pour régler le problème

  • 1/3 ne prends pas position (beaucoup de mineurs court-termistes se satisfont de la situation actuelle, les revenues augmentant)
  • 1/3 souhaite un système qui n’altère pas la nature du bitcoin (Soft Fork) mais pas forcément suffisant pour régler les soucis actuelles (soutenue par les développeurs)
  • 1/3 souhaite augmenter simplement la taille des blocs mais ce qui nécessite de modifier la nature du réseau BTC (Hard Fork)

Et la communauté n’est pas d’accord depuis plus d’un an la dessus.

Il est donc très probable que dans un futur proche chaque clan entraine le bitcoin de son coté, entraînant un FORK

Tags:

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *